Merci !

Un grand merci aux Sarladaises et Sarladais qui ont manifesté par leur vote leur adhésion
à notre projet. Merci aussi pour leur sens de la responsabilité qui a permis un scrutin
dans le respect des règles sanitaires exceptionnelles.

Nous sommes tous, collectivement et individuellement, confrontés à des crises graves et répétées, tant au niveau social, économique, environnemental que sanitaire. Celle du COVID 19, dont l’ampleur est inédite, nous appelle tous à la responsabilité et à la solidarité.
À l'échelle locale nous pouvons agir pour amortir les effets de ces crises, nous adapter, et rebondir. Profitons des chances qu’offrent notre ruralité, notre patrimoine, nos compétences et notre diversité.
Plus que jamais, les circuits courts d’approvisionnement nous aideront à absorber l’onde de choc.
À ce jour, la campagne sur le terrain est suspendue, en conformité avec les décisions du gouvernement. Mais nous continuons de travailler à distance, afin de préparer l’après crise pour soutenir tous les Sarladais qui auront été impactés, tant dans leurs vies personnelles que professionnelles. Nous invitons nos concitoyens à continuer d’échanger et de s’informer sur les réseaux sociaux.
Nous profiterons des semaines à venir pour clarifier les enjeux du second tour.
Nous travaillerons au rassemblement de tous les citoyens porteurs des valeurs de démocratie, d’écologie et de solidarité, pour concrétiser dans le prochain mandat le projet de « Ma commune Ma planète ».
Nous appelons chacun à faire preuve de solidarité et de civisme.
Des valeurs dont nous avons plus que jamais besoin.

Ma Commune, Ma Planète


Face aux enjeux sociaux et environnementaux planétaires, c'est aussi au niveau local que “Nous” pouvons agir.
 

éditorial

Avec Ma commune Ma planète, j'agis

          Face aux enjeux sociaux et environnementaux planétaires, c'est aussi au niveau local que Nous pouvons agir. C’est une formidable opportunité pour notre ville riche en atouts : un cadre de vie recherché, un dynamisme associatif, une qualité d'accueil... La variété de nos compétences fait le terreau d’un renouveau économique, culturel et social.
Avec son approche démocratique participative, Ma Commune Ma Planète propose des solutions concrètes et se tourne vers la relocalisation de l’économie, l’entraide et le bien vivre pour tous.
C’est avant tout une méthode qui vous est proposée : 

Sarlat au cœur d’un nouveau projet Écologiste, Solidaire et Participatif

Notre programme, élaboré par 140 citoyens en intelligence collective, est évolutif: à nous tous de le faire vivre, pour prendre en compte la complexité et la richesse des situations.
Il est ancré dans le réel, avec la connaissance notre ville, des contraintes budgétaires, économiques et sociales, et des potentiels de notre cité.
Il est tourné vers le futur avec une planification cohérente des actions immédiates comme celles du long terme.

Conduire des projets avec maîtrise et créativité est mon quotidien d’architecte. Avec la belle équipe de Ma commune Ma planète, avec vous et pour vous, je m’engage à mener à bien celui de cette ambitieuse transformation de Sarlat.

PENDANT LA CAMPAGNE, VOUS POUVEZ ÉCHANGER AVEC NOUS, POSER DES QUESTIONS, DONNER VOTRE AVIS, EN UTILISANT LES MOYENS CI-DESSOUS MIS À VOTRE DISPOSITION.

_____________________

• le formulaire de la page contact.
• par mail : macommunemaplanete@gmail.com
• par SMS : 07 87 66 35 08
• le logo FaceBook est interactif et cliquable,
  sinon voici l’adresse :
  https://www.facebook.com/MaCommuneMaPlanete/

_____________

Au soir du second tour s’ouvrira
un nouveau chapitre, à écrire
avec tous les Sarladais. Parce
que nous sommes tous compétents.

_____________

La démocratie participative, ça marche

« Ma commune - ma planète », c’est l‘histoire de citoyens animés des mêmes idéaux de solidaritéet de démocratie transparente, pressés d’agir face à l’urgence climatique et à l’effondrement de la biodiversité , et qui se rassemblent au fil des mois, attirés par une nouvelle manière de s’engager dans la vie de la Cité.

     Dans cette histoire, il n’y a pas de champion auto-proclamé qui se revendique tête de liste « naturelle » et prépare son casting pour bâtir sa liste. Il n’y a pas d’accords étranges, pas de coups bas, pas de vieilles tactiques de barons locaux.
En fait, nous avons tout fait « à l’envers », en commençant par le commencement : les idées.
     Notre socle (la démocratie, la solidarité et l’écologie), nous l’avons écrit sous forme de Charte. Ainsi, le cadre était donné pour qui souhaitait rejoindre l’aventure…
     Puis les habitants ont afflué à l’occasion des trois ateliers participatifs : sur chaque thème, 80 habitants à chaque fois ont travaillé à cerner nos problèmes et surtout faire émerger une multitude de solutions. Démocratie, économie, tourisme, énergie, comment bien vivre ensemble, autant de chapitres ouverts pour rédiger notre feuille de route. Nous gardons tous de ces journées un souvenir ébloui. Quelle énergie, quelle efficacité, quelle créativité dans cette méthode d’intelligence collective !
     Ensuite, tout s’est accéléré.
     Synthèse des ateliers, passage au crible budgétaire et hiérarchie des projets pour le court ou long terme ont occupé de longues soirées, mobilisé des conseils extérieurs.
     Début Décembre 2019, après ces séances de travail, le groupe était prêt pour la désignation de ceux d’entre eux qui porteraient le projet commun. Et oui, le processus est bien différent de la méthode classique !
     Tous les participants aux ateliers étaient à la fois électeurs et candidats potentiels. Certains ont été choisis par un scrutin préférentiel (en leur attribuant un score) ce qui a permis de désigner la tête de liste avec le meilleur score. D’autres ont été tirés au sort ou co-optés.
     Depuis, candidat ou pas, chacun d’entre nous contribue au projet. D’autres nous rejoignent à l’occasion des marches urbaines (ou rurales à Campagnac), occasion d’imaginer ensemble ce que pourrait être Sarlat demain. Les réunions de quartier, les échanges avec les habitants lorsque nous apportons ce document chez vous, les entrevues avec les associations, tout enrichit notre démarche.
     L’histoire ne fait que commencer.
     Au soir du second tour s’ouvrira un nouveau chapitre, à écrire avec tous les Sarladais. Parce que nous sommes tous compétents.

L’équipe « Ma commune,ma planète »

Pour accéder directement à la charte, cliquez ici

charte “ma commune, ma planète”

C’est l’âme du groupe “Ma Commune, Ma Planète”.
Présentation détaillée composée de 10 thèmes répondant aux préoccupations des citoyens.

______________________

Pour faciliter votre navigation dans le site vous pouvez accéder directement à un thème choisi en cliquant sur son nom au-dessus de la photo, ou commencer votre lecture avec le thème “Démocratie” sachant que dans chaque thème il y a un bouton pour accéder au thème suivant.

____________

NOUS, SARLADAIS, SOMMES TOUS COMPÉTENTS. NOUS METTRONS CETTE INTELLIGENCE COLLECTIVE AU SERVICE D'UNE DÉMOCRATIE VIVANTE FONDÉE SUR UN ÉCHANGE PERMANENT ET DURABLE ENTRE HABITANTS ET ÉLUS.

____________

DEMOCRATIE PARTICIPATIVE
ET IMPLICATION CITOYENNE
POUR TOUS

implication citoyenne

     Nous consulterons les habitants en organisant des sondages et des référendums locaux sur les grands sujets communaux.
     Les citoyens auront la possibilité de lancer une pétition qui pourra donner lieu à une votation.
     Nous mettrons en place des comités de quartier, des plates-formes numériques et des commissions extra-municipales thématiques pour travailler réellement avec les sarladais.

Formation des élus et des citoyens

     Nous proposerons aux élus, employés communaux et référents de quartiers des formations (travail collaboratif, gestion communale).
     Le conseil municipal des jeunes sera une interface réelle entre élus et jeunes sarladais. 

 Information, transparence et contrôle

     Fidèles à note méthode participative, nous considérerons l’opposition comme une force de proposition.
     Les grandes orientations budgétaires feront l'objet d'un débat public annuel filmé.
     Nous organiserons des conseils municipaux délocalisés.
     Le règlement intérieur du Conseil Municipal instaurera :

• Un fonctionnement collégial de la majorité municipale avant toute décision du Maire
• Le non cumul des mandats de Maire et de Président de la Communauté de Communes,
• Deux mandats maximum pour le maire
• Le respect des principes défendus par Anticor (association luttant contre la corruption des élus)
• Un Comité éthique pour veiller au respect de la démocratie participative.

Le site de la Mairie et un bulletin papier présenteront régulièrement et en toute transparence les avancements des projets et l'état des finances municipales.

Pour accéder au thème économie cliquez ici

Une économie qui permet
de développer des chemins de randonnées, les circuits courts, des chantiers
de restauration, le développement du cyclotourisme, et de mettre en place beaucoup d’autres actions afin de garder toute l’année le charme de Sarlat.

UNE ÉCONOMIE DYNAMIQUE
ET RESPECTUEUSE

La réponse aux enjeux et crises actuelles passera par notre soutien à une économie locale créative, innovante et respectueuse de l’environnement. Notre territoire sera alors devenu attractif pour les entreprises et créera des emplois.

UNE ÉCONOMIE QUI VALORISE LES ACTEURS LOCAUX

Des solutions pour irriguer l’économie locale par des circuits courts

- Filière bio d’approvisionnement local créatrice d’emplois
  (Projet Alimentaire Territorial)
- Régie communale de production de fruits et légumes
  pour compléter l’offre locale
- Référent commerces/services pour réintroduire des commerces
  de proximité dans l’ensemble des quartiers
- Fin de la prolifération de zones commerciales périphériques
- Extension de l’usage de la monnaie locale afin que l’argent issu
  de l’économie du Sarladais irrigue notre territoire.

La promotion du territoire

- Promotion de Sarlat comme territoire d’accueil des entreprises
- Guichet unique pour aider à leur installation.

Des filières existantes à valoriser

en renforçant les réseaux d’entreprises dans les domaines d’excellence du territoire (agro-alimentaire, matériel médical….).

Des filières à développer

- Rénovation énergétique pour l’ensemble des métiers du bâtiment
- Filière bois local avec gestion éco-responsable de la forêt :
  bois d’œuvre, mobilier, bois énergie…
- Chanvre, huile, laine, lin, miel
- Cinéma et audiovisuel, culture
- Restauration du patrimoine.

UNE ÉCONOMIE PARTICIPATIVE ET COOPÉRATIVE

- Emploi : dispositif Zéro Chômeur de Longue Durée. Embauche
  de chômeurs longue durée par des Entreprises à But d’Emploi
  pour effectuer des travaux utiles localement, mais non proposés
  par le marché classique car jugés peu rentables.
- Chantiers participatifs pour certains travaux communaux
  et intercommunaux.

Une économie qui allie tourisme et vie locale
     toute l’année

- Rééquilibrage de l’engagement financier de la ville entre le tourisme
   et la vie quotidienne des habitants.
- Mise en valeur des produits locaux, des circuits courts et des
  structures touristiques à taille humaine respectueuses du territoire
  et de ses habitants.
- Promotion des évènements culturels, sportifs et liés au patrimoine
  naturel (flore et faune)
- Soutien aux diverses initiatives associatives (carnaval, salon
  du livre…)
- Création de chemins de randonnées thématiques autour de Sarlat.
- Développement du cyclotourisme avec des parcours connectés
  aux grands sites et aux autres moyens de transport (train, bus,
  aire de covoiturage)
- Relance du tourisme social et des classes vertes. 

Pour accéder au thème Energie, cliquez ici

énergie

Après diagnostic et étude les solutions décarbonnées sont nombreuses : panneaux solaires, géothermie, méthanisation,centrale à bois.

UNE TRANSITION ENERGéTIQUE RéUSSIE

Notre objectif : devenir un territoire neutre en carbone
où il fait bon vivre

La chasse au gaspillage dans le patrimoine communal

- Création d’un poste de responsable des Economies d’Energie, confié
  à un agent électricien de la commune, qui aura des correspondant
  Energies dans chaque bâtiment communal.
- construction d’un plan d’action « commune exemplaire »
- Rénovation énergétique : objectif 5% d’économie par an : après
  diagnostic, chaque bâtiment communal est rénové pour consommer
  moins d’énergie.

Les aides au patrimoine privé :

- Diagnostic énergétique : permettre à 50 propriétaires par an
  de réaliser le diagnostic de leur logement.
- Rénovation Energétique : objectif 150 logements sur 6 ans :
  Accompagnement aux travaux de rénovation conduits par
  les propriétaires et les bailleurs.

Développement des Energies Renouvelables :

- création de centrales photovoltaïques partagées bénéficiant
  aux bâtiments communaux et aux riverains
- Réseau de chaleur urbain alimenté par géothermie, méthanisation
  ou centrale bois.

Pour accéder au thème mobilités cliquez ici

LES MOBILITéS

______________________

Il est urgent de faciliter les déplacements de tous (habitants comme touristes), et de limiter les émissions de CO². Nous enrichirons le Plan de Déplacement en cours d’étude avec tous les habitants de la Communauté de Communes. 

______________________

nous imaginerons ensemble

- Des parkings d’entrée de ville avec des navettes et des relais vélos.  
- Des zones de circulation sécurisées pour les piétons comme pour
  les cyclistes (tracés logiques et moins dangereux, stationnement
  vélos). 
- L’optimisation de Sarlat-bus (fréquence, horaires, trajets). 
- L’amélioration de l’accessibilité handicapés et poussettes.
- Le stationnement de centre-ville  à débattre avec tous les usagers.
- A la gare : plus de liaisons avec les autres gares, coordination
  entre les moyens de transport (bus, vélos, covoiturage, taxis…).
- Des bus inter-communaux.
- Un transport à la demande performant pour les plus défavorisés.

La Mairie donnera l’exemple avec le déploiement
de solutions bas carbone pour le déplacement des employés communaux et des élus

pour accéder au thème urbanisme cliquez ici
_________________

La forme urbaine est vivante : elle évolue en fonction des besoins immédiats ou programmés. Les règles d’urbanisme peuvent protéger le patrimoine, réparer les erreurs
et construire la ville
de demain sur la base d’un projet partagé. La mixité
des usages, sociale et générationnelle permettra de mieux vivre ensemble.

_________________

L'urbanisme

les entrées des villes

     Nous protégerons les rares sites encore intacts en stoppant la construction des grandes surfaces, dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. Nous réparerons autant que possible les dégradations par un traitement paysager intégrant les éco-parkings d’entrée de ville.

 les faubourgs

     Nous revitaliserons les quartiers Nord et Sud par des opérations basées sur des bâtiments et terrains communaux. Nous y encouragerons l’installation de commerces de proximité.

L'accessibilité

     A partir d’un diagnostic complet concernant tous les handicaps, nous programmerons les travaux de mise en conformité des espaces publics et des bâtiments communaux.

le lien social

L’espace public doit aussi être aménagé pour créer de la convivialité, des espaces de détente, rencontres et bavardages. Il suffit parfois de quelques bancs et d’un peu d’ombrage pour les améliorer.

pour accéder au thème zero déchet cliquez ici

ZERO DECHET, ZERO GASPILLAGE

 LA COMMUNE DONNERA L'EXEMPLE

- Elle aidera au développement des ressourceries-recycleries.
Le matériel communal sera autant que possible recyclé et réparé.
- Un technicien municipal sera chargé de sensibiliser les agents
  communaux et les habitants à la réduction des déchets. Il accompagnera
  les professionnels dans leur changement de pratiques (restaurateurs,
  artisans, commerçants…)

pour accéder au thème culture cliquez ici

Exposition Willy Ronis, Sarlat.
Les élèves du Pré-de-Cordy au Centre Culturel de Sarlat.
Groupe “Encore Floyds” aux Enfeus.
Quator Bedrich concert dans l’église.

culture

Nous voulons donner à tous la possibilité de s’ouvrir
au monde, créer, s’étonner, se divertir, échanger,
oser ! Le rayonnement culturel de la ville
est aussi un levier économique.

• Nous garantirons une offre culturelle pour tous toute l’année :
   par la tarification et par une programmation enrichie en musiques
  actuelles et en cultures urbaines.
• Nous mettrons en place une direction de l’action culturelle pour
  coordonner les projets de tous les acteurs de la cité (publics,
  associatifs, privés).
• Nous organiserons un jumelage avec une ou des villes à choisir
  par consultation.
• Nous rendrons tous les lieux de culture accessibles aux amateurs
  et professionnels toute l’année.
• Nous développerons le pôle culturel autour de la médiathèque,
  l’école de musique et le cinéma avec un lieu d’exposition
  et à plus long terme un Centre d’Art.
• Nous finaliserons enfin l’engagement à créer le
  “Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine”
   prévu dans la convention ville d’Art et d’Histoire, à partir
  des collections existantes non valorisées.

POUR ACCÉDER AU THÈME SPORT CLIQUEZ ICI

Sarlat, ville sportive

Le sport sous toutes ses formes favorise le lien social et participe à la bonne santé de ses pratiquants. Le sport, c’est aussi de l’émotion et des valeurs.

la future piscine couverte

     Attendue depuis tant d'années par les habitants (scolaires, personnes âgées, handicapées, familles) y contribuera. Ce projet structurant pour le territoire doit faire l'objet de décisions collectives (implantation, types de bassins, équipements annexes...). Il devra apporter des solutions pour limiter les consommations d'énergie et d'eau. Mieux vaut investir assez au départ et consommer beaucoup moins pendant toutes les années d'exploitation.

les structures doivent être fonctionnelles
     et accessibles à tous

     Nous ferons le bilan exhaustif des besoins avec les clubs (terrain synthétique, salles supplémentaires etc.)

 Le sport doit retrouver sa place dans tous
    les quartiers

Aires de jeux, city stades, parcours santé etc. 

Les subventions seront réparties de manière équitable

entre sports masculins et féminins, en tenant compte du nombre des licenciés et du rayonnement des clubs.

La mairie sera un facilitateur

auprès des organismes compétents (fédération, région) dans l'accompagnement des clubs sur le financement de leur projet.

POUR ACCÉDER AU solidarités CLIQUEZ ICI

solidarités

Conscients des inégalités sur notre territoire,
nous voulons faire de Sarlat une ville solidaire.
Nous faciliterons l’accès au logement, aux transports,
aux loisirs, à la culture et à l’alimentation.
Nous redéfinirons des espaces communs créateurs
de lien social.
Nous soutiendrons les Sarladais face aux difficultés de la vie (perte d’emploi, isolement, handicap, etc.) grâce à des actions de proximité et au réseau associatifs et aux services publics. 


Des espaces communs pour davantage de liens

      Nous créerons une maison commune au cœur de la ville en lien avec les associations concernées et les habitants. Elle comprendra un hébergement d’urgence, des logements, un restaurant associatif, des jardins partagés ... Plus largement, le patrimoine bâti communal sera davantage utilisé au service de tous. 
      Nous créerons des maisons de quartiers avec les habitants, qui pourront être construites en chantier participatif.

 Soutien aux services publics 

     Les élus se battront pour le maintien des services publics de proximité : hôpital, trésorerie, transports, centre de santé ...
     L’eau comme bien commun, fera l’objet d’une reprise en régie par la commune. Ainsi nous pourrons enfin mettre en place la tarification sociale de l’eau. Les premiers mètres cubes à l’année, nécessaires à la vie quotidienne de chaque individu, seront gratuits. Les mètres cubes suivants seront facturés de manière progressive. 
     Nous mettrons à la disposition des sarladais un service municipal numérique dédié à celles et ceux qui ne sont pas à l’aise avec les démarches en ligne ou n’ont pas d’ordinateur.

Politique de prévention

     La municipalité s’engagera dans des actions de prévention, de sensibilisation et de soutien aux personnes victimes de violences
et à leur entourage.

POUR ACCÉDER AU thème budget CLIQUEZ ICI
______________

 Dès notre élection, nous commanderons un audit, photographie précise
de l’état des lieux, avant de valider nos orientations budgétaires.

______________
Retour direct  au sommaire de la Charte

Budget

Les budgets des collectivités locales subissent depuis des années un transfert de compétences de l’État conjugué à la réduction des moyens financiers. Mais nous connaissons tous la situation particulière de notre ville, avec un fort niveau d’endettement, une insuffisance de trésorerie, et un niveau de pression fiscale hors du commun que nous devons réduire.

     Notre ambitieux projet prend en compte ces fortes contraintes et s’inscrit dans une gestion responsable et rigoureuse de l’argent public.
     Dès notre élection, nous commanderons un audit, photographie précise
de l’état des lieux, avant de valider nos orientations budgétaires.
     Les dépenses de fonctionnement seront maîtrisées avec l’implication du personnel communal. Nous rechercherons des économies, en particulier
sur les énergies (éclairage, chauffage, mobilités…) avec un suivi précis des consommations, des solutions techniques et des nouveaux modes d’utilisation.
     Un recensement et un diagnostic du vaste patrimoine immobilier permettront de choisir les bâtiments à garder, à transformer, à rénover ou à céder. Les ventes permettront de financer une partie des investissements.
     Ceux-ci seront engagés pour des projets réellement utiles aux Sarladais : capables d’effet de levier pour dynamiser l’économie locale, l’emploi ; capables aussi de renforcer les services publics de proximité et les liens sociaux.
     Certaines de ces dépenses seront productives (économies d’énergies, production d’énergies renouvelables, logements locatifs…).
     Une vision cohérente sur le long terme avec un échéancier des projets évitera les gaspillages. La méthode participative mise en place et la transparence du budget seront aussi des gages d’une bonne gestion des fonds publics.
     Le desserrement de l’étau fiscal et l’amélioration de nos capacités d’auto-financement seront le résultat de notre projet de développement, avec l’inversion de la chute démographique grâce à une attractivité retrouvée. C’est ainsi que nous pourrons mettre en oeuvre notre projet écologique et social.

LES CANDIDATS

PRÉSENTONS-NOUS

________________

C’est un programme fondé sur la démocratie et la gestion participative qui réunit
ces femmes et ces hommes de conviction sous une même bannière.
Toutes et tous partagent le désir de mettre en place un projet inédit
et novateur de gestion de la cité. 

françois coq

Architecte - chef d'entreprise

MARYline FLAQUIÈRE

Commerçante

LUIS FERREYRA

Professeur contractuel d'espagnol

KARINE MAUDHUy

Infographiste

SEBASTIEN PEYTAVIE

Psychologue clinicien

MARIE-PIERRE NAILLON

Retraitée (enseignante)

PHILIPPE THOMAS

Retraitée (conseiller agricole)

MURIEL MOSkOwICZ

Graphiste indépendante

ARNAUD VIALLE

Gérant de cinéma

violette gervais

Aide soignante

HERVÉ LOUF

Coach médiateur

anne delaunay

Assistante sociale

GWENNAËL POUSSOT


MARIANNE DELACROIX

Professeure de SVT

José da silva

Attaché service client

Magali jimenez 

Kinésiologue

bruno demay

Agent immobilier

marie JELOWICKI

Professeur de sciences économiques et sociales

julien planes

Professeur de tennis

marie caminade

Maraichère

bernard bresteau

Retraité (professeur EPS)

catherine lique

Retraitée

christophe abily

Employé de la distribution - Libraire

adeline quentin

Sans emploi,
en reconversion professionnelle

Pascal Vergnaud

Facteur

Louise teillet

Facilitatrice de tiers lieu

jean sève

Professeur d'histoire géographie

anick le goff

Retraitée (assistante sociale)

alain grenaille

Retraité (technicien bâtiment
et artisan forestier)

véronique lenoel

Psychologue

pierre servantie

Educateur spécialisé

évènements

LE FAUBOURG SUD : UN NOUVEAU QUARTIER

Echelle des logements groupés et des bâtiments d’activité plus petits, plus intégrée au paysage.
Activités, commerces et habitat mêlés pour limiter les déplacements du quotidien.

rêveuse d'avenir

     « Jusqu’en 2020, tôt le matin je prenais le car pour aller au lycée Pré de Cordy. Mes parents ne voulaient pas entendre parler de vélo ou de scooter sur cette route. Trop dangereux. Je ne me voyais pas rester à Sarlat après le bac, mes rêves étaient ailleurs, plus loin, plus larges.
     Tôt ce matin, j’ai pris mon vélo depuis le centre-ville et j’ai remonté la piste cyclable qui longe la Cuze. Je viens d’ouvrir près du Moulin de Moreau un atelier d’ébénisterie d’art avec une amie, où nous n’utilisons que des bois de la région. Je suis la Cuze pratiquement depuis l’avenue Aristide Briand, je passe sous le viaduc du Pontet puis sous la déviation en toute sécurité, là où il n’y avait avant que des terrains vagues qui servaient de dépotoirs. Maintenant il y a des logements en bois avec des bassins et des paysages aménagés. Des artisans s’installent, des petites entreprises respectueuses de l’environnement s’y créent. J’attends une réponse pour un trois-pièces dans l’un de ces petits immeubles. Tout est chauffé en géothermie et solaire, les jardins sont partagés, l’ambiance est conviviale. Près de la Halle, il y a désormais des maraîchers. De plus en plus de gens viennent y faire leurs achats. Les touristes aussi apprécient cette belle entrée sud de la ville et la promenade qui les y amène, qui se prolonge jusqu’à Vitrac. Je vis simplement et pourtant j’ai l’impression d’être une privilégiée.
     La vallée de la Cuze, qui venait là, avant ? Il y a dix ans je n’aurais jamais cru que la vie dont je rêvais, c’est ici que je la vivrais. » 

mélanie

     Mélanie aura 28 ans en 2030. Aujourd’hui elle rêve sa vie, nous allons la construire avec elle. Avec elle et avec tous les sarladais, dans la démarche participative et citoyenne qui est celle du collectif « Ma commune, Ma planète » depuis plusieurs mois.
     Nous sommes en 2020 et la vallée de la Cuze entre le Pontet et la route de Vitrac est un impensé de l’espace urbain alors qu’elle regorge de potentiels. Il est urgent de revitaliser ce faubourg de Sarlat; il est urgent d’y repenser les transports avec la liaison Pré-de-Cordy / centre ville (pied, vélo, navette électrique) ; de sécuriser les accès élèves-professeurs devant le lycée en créant un parvis uniquement accessible aux piétons et aux vélos, un éco parking et un plan de circulation protégée ; il est urgent de créer des logements décents avec de la mixité sociale, générationnelle et professionnelle pour faire vivre l’économie locale et les savoir-faire du Périgord Noir ; enfin il est urgent de protéger notre territoire en privilégiant les énergies solaire et hydraulique. C’est un projet ambitieux. Il est réaliste.       L’Etat, la Région, la bonne gestion des biens communaux contribueront à la réalisation d’une opération neutre financièrement.
     Le rêve de Mélanie peut devenir en quelques années une réalité créatrice d’emplois et de lien social.       

Plan Noémie Coq
Suivez le plan à l’aide des légendes ci-dessous
1

Navette entre le parking du lycée et le centre-ville pour libérer lecentre-ville des voitures.

2

Axe Sarlat/Vitrac cyclable le long de la Cuze pour accéder de manière protégée et agréableà la Dordogne. Cet axe permet un accès vélos et piétons sécurisé entre le lycée et le centre-ville (lycéens, professeurs, touristes).

3

Régie de l’eau : la ressource est protégée et maitrisée,
sa tarification est progressive en partant de la gratuité
des premiers m3.

4

Logements en location, en accession à la propriété et en vente directe, pour une vraie mixité sociale. Un éco-quartier en excellence environnementale : moins de dépenses énergétiques pour les habitants, jardins partagés pour un vrai lien social et plus d’autonomie. Mix énergétique renouvelable pour des bâtiments à objectif énergie positive.

5

Maison de quartier gérée par les habitants, dans l’ancien Moulin au coeur du nouveau quartier. Mise à disposition de la maison de quartier aux associations, pour des actions au plus près des habitants. Patrimoine valorisé : réhabilitation des moulins, mise en valeur du cours d’eau. Mini centrale hydro-électrique à étudier.

6

Maraîchage sur les terres de fond de vallon, pour l’alimentation d’une halle de quartier en vente directe, activité intégrée dans le cadre du Projet Alimentaire Territorialet du dispositif Zéro Chômeur de Longue Durée.

7

Activités d’artisanat, petits commerces et services : proximité d’entrepreneurs, bonne visibilité en entrée de ville, liaison simple à la gare, cadre de travail agréableà proximité du parc central. Centrale photovoltaïque sur les toits des bâtiments d’activité, gérée en coopérative commune/entreprises/habitants du quartier (financementet revenus partagés).

8

Gestion des crues potentielles de la Cuze par une zone d’expansion au traitement paysager (parc, zone humide), participant à la phyto-épurationde l’eau à la sortie du centre-ville. L’aménagement du parc central permettra l’installation d’équipements sportifs de quartier (parcours santé,city stade, aire de jeux…) pour une pratique du sport au quotidien,accessible à tous.

Suivez le guide en vidéo

Vidéo Gilles Ray

Patrimoine porteur d'espoir

Nous nous appuierons aussi sur le dispositif Territoire Zéro chômeur longue durée.

Je me souviens du futur

     « J’ai toujours aimé cette vue du château de Campagnac
à travers la forêt. Tout à l’heure je m’y rendrai pour participer au forum citoyen sur l’avenir du château. Au terme de plusieurs semaines de débats dans les comités de quartier, une décision devrait être prise très vite. La forêt de Campagnac, c’est mon lieu de travail. Je suis le premier maillon dans la filière de bois d’œuvre du pays. Le bois que je coupe sert à construire des maisons, à créer des meubles pour des designers locaux. Les broyats de bois vont alimenter la chaufferie de Temniac et son réseau de chaleur. Je reviens de loin : il y a deux ans j’étais chômeur longue durée. C’est une association d’insertion qui m’a tiré de là en me formant à mon nouveau métier. J’ai pu bénéficier d’un CDI dans une entreprise grâce au dispositif Territoires Zéro Chômeur longue durée. Ma femme aussi s’est reconvertie. Désormais elle est maraîchère dans le cadre d’un Projet Alimentaire Territorial et approvisionne les écoles en alimentation bio et locale. En attendant d’aller au forum, j’explique à mes enfants comment élaguer et défricher sans saccager, en triant, valorisant les beaux arbres, coupant ceux qui sont mûrs. Respecter l’environnement, le laisser respirer, s’adapter à lui et non le contraire. Ma femme et moi, à notre modeste niveau, on participe à la mise en valeur du patrimoine agricole et forestier. On en est fiers. On n’a pas seulement changé d’emploi, on a redonné du sens à notre travail et à notre vie. » 

 paul

     Paul aura 43 ans en 2023. Aujourd’hui il est au chômage
et s’invente un avenir pour tenir le coup. Nous allons l’accompagner et l’aider à construire une nouvelle vie, dans la démarche participative et citoyenne qui est celle du collectif Ma Commune Ma planète depuis plusieurs mois.
     Nous sommes en 2020, à six semaines de l’élection municipale. Nous voulons faire de Sarlat une ville attractive, vivante, avec des solutions réalistes en accord avec notre temps. Nous nous appuierons sur un Projet Alimentaire Territorial (PAT) pour étoffer la filière agricole bio destinée à la restauration collective locale. Elle créera des emplois tout en protégeant la planète. Dans ce cadre, une régie communale de production de fruits et légumes viendra compléter l’offre des producteurs locaux. Nous nous appuierons aussi sur le dispositif Territoire Zéro chômeur longue durée. Ce projet repose sur la création d’emplois grâce à des Entreprises à But d’Emploi (EBE), qui embauchent des chômeurs de longue durée pour effectuer des travaux utiles localement, mais qui n’entrent pas en concurrence avec des entreprises déjà existantes.
     Le Sarladais est plein de Paul qui attendent de trouver
un emploi stable sur notre territoire. Nous ferons tout pour
le leur offrir.

Suivez le guide en vidéo sur les chemins de Campagnac

Vidéo Gilles Ray

dÉbat

France 3 Nouvelle Aquitaine
Élections Municipales 15 mars 2020 Sarlat-la-Caneda
carte interactive du local de campagne de “Ma Commune et Ma Planète”

Parlons-nous, parlez nous !

Pendant la campagne l’équipe de Ma Commune, Ma Planète vous invite à ne pas hésiter à nous poser toutes les questions concernant son programme. L’échange participatif est le fondement de notre proposition. Il nous semble logique de vous donner la parole d’ores et déjà pour que nous puissions vous fournir toutes les éléments de réflexions nécessaires afin de vous forger une opinion éclairée.
Parlez-nous en utilisant le formulaire ci-dessous, on vous écoute.
Il va sans dire que nous engageons à répondre à toutes vos interrogations.

Contacts Ma Commune, Ma Planète
Local de campagne : 18 avenue Thiers - 24200 Sarlat-la-Canéda

___________________

mail : macommunemaplanete@gmail.com
phone : 07 87 66 35 08
le logo FaceBook est interactif et cliquable, sinon voici l’adresse :
https://www.facebook.com/MaCommuneMaPlanete


L'équipe, le programme

Les candidatsLa charte, programme MCMP
______________________

• Plan Noémie Coq

• Vidéos réalisées par
  Gilles Ray

• Site conçu et réalisé par
  Christian Venant

Crédits photos

Alex Azrabache
Adobe Stock
American Public Power Associaton
Jude Beck
Tim Forter
Alberto Fries
Efe Kurnaz
Jesse Orrico
Shane Rounce
Maria Tevena
Christian Venant
Didier Weemaels

Se connecter